Sunday, November 13, 2005

Epilogue

Le détail de mon voyage à San Francisco :
- ci-apres (même page) avec des mots
- ci-"plus loin" (autre page : SFO sur Flickr)
Et voila.
Bonne visite (du site d'abord, de la ville ensuite : c'était vraiment cool, je vous conseille).

Monday, November 07, 2005

Dimanche-Lundi : le retour, tout court

San Francisco -> Cincinnati -> Paris : 15h de vol et 9h de decalage.
Au final, bien arrivé (fatigué).

Merci encore à tout le monde pour l'agreable et l'interessant séjour que vous m'avez permis de
passer. C'était très cool.
Merci à chacun pour sa disponibilité et son sens de l'organisation.
Merci à tous les collocs/relatives/classmates pour leur accueil.

A plus tard, encore plus loin.

Samedi : the return of the space cowboy



Soirée packing + concert.
Jay Kay (Jamiroquai) au Fillmore, à 4.2m de nous.
Super salle, super ambiance, bon son, bonne performance : bilan tres positif.
Bravo Edouard pour avoir réussi à trouver des places aussi bien numerotées.

Samedi : la balade des space cowboys



Depart en voiture-sans-toit pour Napa et Sonoma : Wine county, à nous deux!

Tres sympa.
Tres belles couleurs.
Tres beaux reliefs.
Bon vin.
En revanche, pas de commentaire sur les panneaux (la signalisation est juste nulle).
(le red wine flight nous a peut etre fait faire des detours mais quand meme!)

BN : et les pietons dans tout ça

Nike aime bien les pietons.
Il organise pour eux des sorties hebdomadaires (rdv tous les jeudis à 18h au Nike Town), sponsorise des marathons et leurs vend des chaussures de toutes les couleurs qu'ils aiment.

McDonald n'aime pas les piétons après minuit. En effet, nous sommes arrivés (en basket) tout juste à la fermeture du BurgerKing du coin (de la rue). Le drive-in était encore ouvert. Nous avons fait la queue (derrière les voitures) pour nos Angus burger et nos frittes au poulet... rien, nada, niet. Il a fallu prendre un taxi et revenir pour meriter nos dus. Ronald, je preferais quand tu n'avais pas de lunette... tu étais moins pointilleux.

Vendredi : de l'aquarium a l'ocean






Le matin petite visite à l'Academy des Sciences de Californie. Visite très chouette quand on a moins de 7 ans et jamais vu de tortue... (non, ca merite le detour mais pas 7 dollars...)

Je retrouve Edouard (ou l'inverse, vu que j'écoutais faciner une demo du dernier G5 à l'Apple Store). Direction le quartier Mejicanos (comme on dit, mais pas comme on ecrit). Delicieux burritos a la Taqueria. Tres belles fresques sur les murs à cotés de Mission Street.

Nous retrouvons Makreu et Lyla (et pas l'inverse, vu qu'on les attend au moins 4min) pour un petit tour au Golden Gate Park, le jardin japonais... et Clam Chowder à la Cliff House.

Soiree au Swig avec Jerome et de la manzana sur le cachemire d'Edouard.

BN : el dia de la revolucion - le dessous des cartes

A coté du SFMOMA, se trouve le Metreon : laboratoire ou Sony présente ses dernières inovations grand public. Ici par exemple, un terrain de foot : petit mais virtuel (on tappe dans l'image du ballon et on a l'idée de marquer).

Internet est mort! Vive Internet!
Le web est de retour : sa présence est visible, palpable... son nouvel essor imminent... tout est plus clair sur http://www.web2con.com/


Chez PH Chang, pas de menu 13, mais une bonne idée pour gagner du temps : un bipper qui nous averti que notre table est libre... pdt ce temps, on peut continuer à faire ses courses ou à boire des cocktails de soja.


A San Francisco (et par extension, Palo Alto et San Jose), si ce n'est pas l'oeil du cyclone numerique, c'est au moins un vent de tempete digitale qui nous emporte... bla bla bla

Jeudi : el dia de la revolucion

Apres une soirée au Mina (gallerie qui se transforme en bar), mon pull est d'abord aller voir des peintures.

Nous nous sommes ensuite retrouver avec Edouard pour un petit tour à Stanford... fassons de parler puisque que le campus fait la taille de 3 bonnes bases militaires.

Nous avons pris un verre avec Jean et revolutionner le monde energetique. (Polytechnicien en Master la bas)

Nous avons diner ensuite avec Nicolas et revolutionner le monde digital. (ancien ESCP, chez E-Bay).

Tout etait très grand (le campus, le mall dans le campus et PF Chang - le bistrot chinois dans le mall dans le campus), très américain et très sympa.

Mercredi : rectification

En fait, non : San Francisco c'est super chouette!
Beaucoup plus paisible que les villes de la cote Est que je connais.
C'est vrai q'il y a de severes montées, mais chacun a sa pente a gravir! Voila la ville des libertés!

Avec :

- des voitures de visites amusantes,

- un quartier chinois effervecent ou les marchands de thé "laissent faire et laissent passer" (les feuilles de thé à travers la passoir), sous l'oeil bienveillant de Sun Yat Sen

- et on peut faire customiser ses jeans en y ajoutant des vraies taches qui ne partent pas.

Pour fêter ca, soirée au 111 Mina, au Beauty Bar et au Baobab.

Mercredi : d'une rive à l'autre





Depart de Berkeley pour San Francisco (North Beach)

Adieu épanouissement sportif (stade dans le campus de 70000 personnes = 5 x Garches les Bois), stimulation intellectuelle et vent de revolte (c'est à Berkeley que les mouvements hippie se sont mis... en mouvements ; http://www.hippy.com/havens.htm#california).

Bonjour Prison citadine (Alcatraz est à une encablure de la ville ; certains entendent le bruits des autres... devinez qui est où), enfermant nos âmes et figeants nos arts (le SFMOMA est le 2eme musée d'art moderne des EU d'Amériques).

Wednesday, November 02, 2005

BN : Energy applications of nanotechnology

J ai donc ete "prospective student" et j ai assiste au cours sur les Nanotechnologies.
(La, on ne voit pas bien, mais il y a une nano-photo.)

Une sceance tres peu interractive : un speaker venait nous presentait l etat de l art en matiere de nano et d energie.
Cela m a permis d updater un peu mes connaissances sur le sujet : je partais d a peu pres zero (excepete le fait que j'ai un petit reservoir dans mon scooter dans lequel je mets de l essence).

Je pensais que la nanotechnologie s etait bien parce que c etait petit : ce qui en soit presente plein davantage (je me comprends), mais en fait c est encore plus subtile.
A l echelle nano (nanoscale = 10puissance-9), d autres avantages mecaniques et chimiques apparaissent :
- surface effects
- quantum effects
- swift-ian effets
- nano-effects

Bon, je vais pas derouler le cours ici mais c t assez interessant de comprendre qu a l echelle du tout petit, nous etions capable d utiliser de nouvelles fonctionnalites des materiaux et qu il y avait plein d applications... pour des economies d energies notamment.

2 entreprises sites en exemple:
- http://www.konarkatech.com/
- http://www.nanosolar.com/

BN : Game Theory

J ai donc ete "prospective student" et j ai assiste au cours de Game Theory.

Une sceance tres interractive avec des jeux de negociation par equipe : nous representions un entrepreneur qui devait lever des fonds a un VC (venture capitalist) pour financer notre croissance... et nous etions en competition avec d autres jeunes pousses prometteuses : tout un programme.

Le cours etait donne par John Morgan
-son CV : http://faculty.haas.berkeley.edu/rjmorgan/
- son hand out pour la sceance : http://faculty.haas.berkeley.edu/rjmorgan/MBA217/Funding%20Start-ups.doc

Jene connaissais presque rien au sujet, a par le tres bon livre de Robert Axelrod sur la complexite de la cooperation dans un monde d egoiste... en francai, son livre s appelle "Donnant Donnant".
FYI : http://pscs.physics.lsa.umich.edu/Software/ComplexCoop.html

Tuesday, November 01, 2005

Mardi = Game Theory and Nanotechnologies




Leve 7h pour une journee a Berkeley.
Jerome a eu la bonne idee de m inscrire a certains cours.
J etais donc aujourd'hui un "prospective student".
Cours de Game Theory le matin.
Visiting tour a midi.
Cours de Nanotechonologie et les impacts sur les marches de l energie l apres midi.
Tres cool en general.

Un compte rendu plus fin dirait :
1) le contenu pedagogique est riche mais surtout ancret dans le concret (les profs ont des activites dans le monde de l entreprise), avec une forte part d interactivite dans l animation du cours
2) le cadre de travail est tres fertile : une bienveillance, un profond respect et une ecoute attentive est portee a chacun (si on oublie que la moitie de la classe traite ses mails en cours)
3) last obervation qui n engage que moi : la grosse valeur ajoutee du systeme repose sur les etudiants eux meme... sur la confrontation et le partage de leurs diversites (secteur/fonction/nationnalite/maturite). Ce concentre d un monde qui bouge donne un mix d emulation et de competition colaborative efficace.
En synthese : ca vaut le coup de se rendre sur place pour approfondir sa connaissance/comprehension du MBA Lifestyle.

Lundi = Halloween Party


Depart de Berkeley en BART (sorte de RER, a l americaine... propre et lent).
Pit Stop chez Markrite et Lyla. Petit brunch vers Market Street.
Nous remontons la ville en cable car : direction FishingManWarf... tres jolie port, beau temps, chouettes choses... une visite completement non culturelle mais tres agreable.

Je retrouve Jerome aka Don Camillo, Fernando aka Santo et les autres : direction Castro pour le Halloween Street Festival. Soiree jusqu qu petit matin.